Dans l’Antiquité, la pratique des religions polythéistes, notamment chez les Grecs, les Romains et les Egyptiens, impliquait qu’une divinité, représentée sous la forme d’une sculpture, devait être nourrie, abreuvée et même habillée au moment de la prière qu’on lui adressait. La Bible met en garde contre l’adoration des représentations divines préconisées par de faux prophètes qui, non seulement effectuent des prédictions erronées, mais séduisent les gens, leur disant ce qu’ils veulent entendre, et ne les incitant pas à bien se comporter avec autrui.

documentaire : histoire